07.08.2014

Entrevue avec Mylène St-Pierre | Fierté MTL

Avec les célébrations de la Fierté qui approchent à grands pas, nous avons rencontré Mylène St-Pierre, responsable du volet féminin pour Fierté Montréal. Une femme passionnée qui encourage les filles qui désirent s’impliquer et amener un vent de nouveauté à la communauté.

\\\Entrevue///

1- Parle-nous de la programmation pour femmes cette année de Fierté? De la nouveauté? Des valeurs sûres?

Il y a tout plein de valeurs sûres! Nous innovons cette année avec deux nouvelles activités pour les femmes : le Cabaret Moustaches et Talons Hauts ainsi que le High Thé dans le Parc. À l’honneur au Cabaret, vous trouverez drag king, burlesque, pole et bien plus encore, dans une atmosphère sexy! Le Thé dans le parc se veut être une activité ouverte pour toute la famille! Des bons petits gâteaux ainsi que du thé de David’s tea, gratuit!

Pour les amateurs de sensations fortes, nous avons deux soirées qui vont décaper : Cuir as F*ck, pour les amants de BDSM ainsi que B.Y.O.L. (Bring your own lesbian) notre party signature, ouvert aux femmes et leurs amis. Finalement, je suis très excitée de présenter une soirée Féminin/Féminin. Cela fait presque deux mois que la web série fait fureur. Après le visionnement de quelques moments de la série, nous offrons une rencontre avec la réalisatrice, Chloé Robichaud, ainsi que la productrice, Florence Gagnon de LSTW.

2- Depuis les dernières années, tu t’impliques beaucoup à pousser le volet « féminin » pendant les célébrations de Fierté… Qu’as-tu découvert à propos de la communauté lesbienne? As-tu la même vision de la communauté qu’avant ton implication?

Quand j’ai rejoint l’équipe de la Fierté en 2011, plusieurs filles venaient me voir sur le terrain et me demandaient pourquoi n’y avait-il pas d’activité pour femmes. Nous sommes maintenant en 2014 et les activités du volet féminin dépassent de loin les soirées « boys ». Cela dit, une soirée ne fait pas l’unanimité. Les femmes ont demandé des activités à leur image et cette image n’est pas singulière. Il est impossible d’offrir une soirée « one size fits all », donc, je tente d’offrir des événements différents et uniques.

3- Qu’est-ce qui te motive le plus à donner de ton temps à la communauté?

En tant que sexologue et travailleuse communautaire, j’ai travaillé longtemps dans le domaine de la santé sexuelle : ITSS, VIH, clientèle marginalisée. J’ai aussi vu beaucoup de gens souffrir et mourir. Travailler à la Fierté me permet d’offrir mon temps et mon talent de façon positive, axé sur le plaisir et la réflexion.

4- Quels sont les stéréotypes qui t’irritent le plus?

Ma blonde s’identifie comme butch et moi fem. Par exemple, au resto, c’est à elle que l’on donne la facture ou dans un magasin, même si c’est moi qui paie, les gens lui tendent la facture à elle. Enfin, ce qui m’énerve vraiment, c’est les femmes queer féminine qui ne seraient en fait que des hétéros refoulées.

5- La meilleure recette pour une soirée réussie?

De la bonne musique, un bel atmosphère et le tour est joué!

6- Un rêve que tu aurais pour les années à venir chez Fierté?

Je chérie un rêve d’offrir une soirée gastronomique, du genre diner en blanc, un évènement d’envergure durant la semaine de la Fierté, avec des chefs féminins et des DJs tel Mariana Morales et Mistress Barabara comme « dessert ». J’aimerais aussi un jour offrir une soirée croisière BDSM pour les filles. Un dernier rêve serait de voir une DJ sur la grande scène lors du T Dance, notre événement post défilé au parc!

Programmation de Fierté Montréal : http://www.fiertemontrealpride.com/