Catégorie |

Les 10 ans de lstw marquent également la collaboration entre la Brasserie Harricana, microbrasserie montréalaise située sur la rue Jean-Talon dans le Mile-Ex, et notre publication imprimée. Une complicité découlant de l’amour des projets et de l’esprit de communauté.

Entrepreneures passionnées du milieu brassicole, Marie-Pier Veilleux et Cynthia Santamaria s’impliquent dans la communauté LGBTQ2I+ depuis des années au travers de leur entreprise et de leur projet. Ayant de plus comme objectif d’encourager les initiatives locales à l’impact positif dans la communauté, elles participent activement et régulièrement à plusieurs événements autant locaux qu’en région. Le début de la collaboration remonte à 2014, à la création de la bière en fût #12, (année de la fondation de lez spread the word) lors d’un événement de dégustation à la brasserie. La #12, alors disponible en quantité limitée, est servie lors de cette soirée spéciale, ainsi que lors de l’événement de lancement du premier magazine au Centre Never Apart à quelques centaines de mètres de la brasserie (2016).

La collaboration prend une toute autre forme en 2020 alors que la #12 est produite en canette lors de la sortie du quatrième magazine lstw. Cette production tout particulière vient donner de la visibilité à nos deux organisations en début de pandémie alors que les commerces sont forcés de fermer. La création de ce nouveau produit vient donner une occasion au public de soutenir la brasserie et le magazine en ces temps plus difficiles. Cette collaboration obtient un succès encourageant – en plus d’un article sur Forbes ! Il nous fait donc plaisir de lancer une toute nouvelle version de la bière lstw – afin de célébrer les 10 ans de lez spread the word – ainsi que l’entreprenariat lesbien & queer !

Entrevue avec MARIE-PIER VEILLEUX

Expliquez-nous ce qui vous a poussé à vous lancer en affaires.

Mes parents étaient propriétaires de la Brasserie Harricana en 1975, à Amos. À l’âge de 7 ans, je lavais déjà la vaisselle au restaurant. J’ai grandi dans le milieu de la restauration et de l’entreprenariat. Cette fibre a toujours été en moi d’une certaine façon. Après mes études, j’ai travaillé pendant quelques années dans le milieu corporatif où j’ai eu plus de difficultés à m’épanouir et à trouver ma passion. J’ai toujours beaucoup fréquenté les restaurants à travers toutes ces années. En tant que consommatrice, je voyais un manque à combler : une bonne table, une belle carte et un bon service, à juste prix. C’est à partir de ce moment que l’idée de rouvrir la Brasserie Harricana de mes parents s’est mise à germer dans mon esprit. J’avais envie d’offrir aux personnes qui, comme moi, aiment sortir dans un endroit convivial, sympathique tout en étant bien servies. Bref, un endroit où tous les milieux de travail peuvent se retrouver après leur quart de travail, que ce soit pour un dîner d’affaires, l’apéro entre collègues ou un menu de fin de soirée pour les personnes travaillant plus tard. Par-dessus tout, j’avais envie de bâtir une maison où servir des plats simples mais délicieux dans un cadre professionnel, familial et agréable qui soit accessible à tous. C’est pour cela, d’ailleurs, que la BH s’est installée dans le Mile-Ex et que les heures d’ouverture (avant la pandémie) étaient toujours les mêmes : tous les jours, de midi à 2h du matin.

Ce que personne ne sait de l’entreprenariat et que vous auriez aimé savoir dès le début ?

Ce que personne ne sait de l’entreprenariat et que vous auriez aimé savoir dès le début ? L’entreprenariat c’est à la fois merveilleux et difficile parce qu’il n’y a pas de limite. Merveilleux, parce que j’ai transformé ma passion de la restauration en un métier incroyable. Mon travail, ce n’est pas un travail ! Difficile, parce que les possibilités illimitées des projets peuvent m’amener dans toutes les directions. Si on est mal entouré, on peut y être très seul également. L’entreprenariat peut aussi représenter plusieurs nuits d’insomnie, d’accepter les changements et une constante remise en question

Un de vos plus beaux souvenirs de réussite et de fierté ?

J’ai beaucoup de beaux moments et de souvenirs en tête. Je dois avouer par contre que le jour où j’ai vu mes bières en canettes dans le réfrigérateur d’un dépanneur, c’était vraiment un moment incroyable. Par la suite, toutes les photos de canettes prises par nos clients dans des décors autres que celui du restaurant, c’était aussi de très beaux souvenirs. J’ajouterai également que je suis toujours très émue et fière de voir les employé.e.s qui sont passés par la BH, évoluer et grandir.

slow dating par afterglo

Slow Dating est un série d’événements de dating ludiques qui favorisent les échanges et la découverte de l’autre dans un environnement respectueux, d’acceptation et de...

Mag no7 – Appel à projets

Aimeriez-vous contribuer à lstw ? Nous lançons un appel à propositions de sujets pour la septième édition de notre magazine imprimé....

Tous les éditoriaux