Catégorie |

Une lectrice nous a demandé des suggestions de destinations dans le Sud, des endroits qui seraient plus lesbian-friendly que d’autres. Je me suis donc basée sur mon expérience personnelle ainsi que sur les avis de mes nombreux amis voyageurs, afin de commenter les destinations les plus populaires.

Il est certain que ce n’est pas infaillible : une personne peu avoir eu une bonne expérience dans un pays, alors que ce sera complètement différent pour quelqu’un d’autre. Il y a une part de chance, car on sait bien que des personnes fermées d’esprit, il y en a partout dans le monde.

Ceci étant dit, voici quelques destinations typiques pour prendre du soleil, ainsi que les commentaires que j’ai recueilli à leurs sujets.

Mexique (Cancun/Playa Del Carmen/ Riviera Maya/Puerto Vallarta) : Personnellement, j’ai adoré le Mexique. Plus précisément, Riviera Maya, puisque c’est là que je suis allée il y a 3 ans. C’était assez calme, moins achalandé que Cancun.

Par contre, j’entends fréquemment de très bon commentaires sur Cancun, que l’ont décrit d’ailleurs comme étant carrément gay-friendly. Il semblerait même qu’il y a des bars gais à Cancun et à Puerto Vallarta!

Belize : C’est là où je suis allée l’an dernier avec ma copine! Nous avons adoré et curieusement, nous avons rencontré ou aperçu plusieurs couples de lesbiennes. Comme ce n’est pas encore hyper populaire comme destination, je crois que les LGBT profitent pour l’instant du calme et de l’anonymat!

À noter que le gouvernement canadien met en garde contre le taux de crime et de violence au Belize, mais qu’on s’en tire plutôt bien dans les endroits plus touristiques. J’avoue qu’en arrivant à Belize City (un peu trash et visiblement pauvre), nous étions heureuse de s’en aller pour la plus tranquille et paradisiaque île de San Pedro.

Cuba (Cayo Coco, Cayo Largo, Haulguin, etc): Cuba est un classique depuis toujours! On rapporte que c’est tranquille du côté de la culture LGBT, mais que les couples du même sexe ne se font pas trop déranger.

Par contre, comme c’est souvent le cas, les vendeurs se font insistants dans les grandes villes hors des resorts. À La Havane, il y a des bars, mais aucun n’est ouvertement gai.

St-Martin/Saint-Maarten : Une île mi-française et mi-hollandaise, St-Martin est habituellement plus chère que les destinations voisines. On me dit que le côté français est sympatique et assez ouvert, mais que le côté hollandais semble plus dangereux et fermé. Il y a moins de resorts, ce qui fait aussi monter la facture.

À noter : il y a des plages gaies, chose assez rare!

République Dominicaine : Il y a une plage gaie et un bar gai à Puerto Plata… Mais j’ai l’impression que ça doit plutôt être populaire pour les hommes. Du côté des lesbiennes, celles qui m’ont parlé de leur expérience étaient un peu déçues.

Elles disent qu’il faut se préparer à se faire achaler si on démontre de l’affection envers notre copine. C’est fatigant, mais pas inhabituel… C’est la même chose dans plusieurs îles des Caraibes.

Jamaique : La Jamaique n’a pas la meilleure des réputations : violence, homophobie, pauvreté… Aussi, il faut savoir que l’homosexualité n’est pas acceptée et constitue même un acte illégal… pour les hommes seulement.

Ce qui veut dire que l’homosexualité féminine est légale par omission, mais pas pour autant acceptée. Par conséquent, il faut être prêt à ‘jouer à la straight’… Triste réalité.

Barbade : La Barbade n’a malheureusement pas une bonne réputation non plus… Ok, c’est le pays de Rihanna, mais on entend souvent que c’est un mauvais choix de destination LGBT puisque l’homophobie y est toujours très présente.

En faisant mes recherches sur Internet, j’étais déçue (mais pas étonnée) de voir que les commentaires traitent généralement de l’homosexualité des hommes. Or, on sait bien que c’est différent pour les lesbiennes…

Donc, vous devriez vous informer autour de vous pour avoir des opinions venant de gens de confiance. Aussi, les agents de voyage savent généralement donner des bons conseils pour vous orienter vers la meilleure destination pour vos besoins.

Finalement, je vous suggère de consulter le site web gouvernemental voyage.qc.ca, il tient à jour les avis ou mises en garde sur les pays à risque.

À toutes les chanceuses qui partent dans le Sud cet hiver, BON VOYAGE!

Soyez prudentes!

Par Marie Darsigny

Entrevue avec TiKA

TiKA est une artiste, DJ, créatrice, productrice culturelle, personnalité de la télévision et du Web, activiste en défendant l’autonomisation des femmes artistes et...

10 questions à Danielle Mustarde du DIVA Magazine

Rédactrice au DIVA Magazine et journaliste indépendante basée à Londres, Danielle est spécialisée dans la culture LGBTQI, les voyages...

Tous les éditoriaux