Catégorie |

Au cours des dernières années, les études ont révélé des chiffres alarmants concernant la maladie mentale auprès de la jeunesse LGBTQ. Selon Statistique Canada, les risques d’anxiété, de dépression, de suicide, de mutilation corporelle et de consommation de substances illicites sont plus élevés que chez la jeunesse hétérosexuelle. Heureusement, il y a des organisations qui visent à procurer de l’aide à ces individus à risque. PFLAG Canada en fait partie.

En moyenne, 500 canadiens de la communauté LGBTQ, entre les âges de 15 et 24 ans, se suicident chaque année. Les données ne sont pas exactes quant au pourcentage appartenant à chaque groupe identitaire (lesbienne, trans, etc.) mais il est évident que le problème est très présent dans la communauté. Fondée en 1973, PFLAG (parents, familles et amis des lesbiennes et des gays) est une des plus grandes organisations à procurer ce genre de soutien.

Jeanne Manford a créé le groupe en réaction à une attaque homophobe dont son fils a été victime lors d’un rassemblement en faveur des droits LGBTQ à New York. Cette petite initiative, qui apportait du soutien aux parents d’enfants LGBTQ, se transforma peu à peu en un movement composé de quelques 500 regroupements à travers les États-Unis, en plus des 70 formés au Canada.

PFLAG donne de l’aide, de l’information ainsi que différentes ressources selon les besoins. Le système est dédié non seulement à la communauté mais aussi à son entourage. Un des services les plus intéressants offert par l’organisme sont les rencontres mensuelles dans les différents regroupements qui ont lieu le dernier mardi du mois. Ces rencontres offrent aux personnes qui vivent des enjeux semblables de se retrouver dans un endroit sécuritaire pour échanger.

Quand vient le temps de promouvoir la santé mentale chez la jeunesse LGBTQ, il existe quelques facteurs clés qui aident au bien-être mental. Les études ont démontrés que l’homophobie peut être effacée à travers des activités communautaires ou des associations personnelles.

De plus, l’approbation de la famille et des amis, qui peut se retrouver dans les groupes de soutien comme ceux mis de l’avant par le PFLAG, diminue grandement l’anxiété, les risques de dépression ainsi que d’autres problèmes de santé mentale.

Pour tous ceux et celles qui aimeraient obtenir de l’aide pour eux-mêmes ou pour un proche, les différents regroupements du PFLAG existent pour vous.

Pour plus de renseignements, visitez leur site à l’adresse suivante: http://www.pflagcanada.ca

Par Leanne Ross
Traduction par Léonie LeBoeuf

LSTW X Kai Cheng Thom

Pour lire l’entrevue en version originale anglo: Cliquez ici. Pour suivre Kai Cheng sur Twitter: https://twitter.com/razorfemme Pour suivre Sephora Canada sur Instagram :...

Les incontournables de Fierté Montréal 2019

À l’approche de Fierté Montréal qui se tiendra du 8 au 18 août 2019, l’équipe de LSTW se penche sur la programmation et vous...

Tous les éditoriaux