Catégorie |

Sexo – Vie à deux : avec ou sans masturbation?

Laissez un commentaire!

Un moment pour prendre soin de soi, l’imaginaire s’envole et la main descend tranquillement vers le nid du plaisir… Puis cette question : Que penserait notre partenaire? Partie prenante du quotidien pour les unes, non nécessaire pour les autres, la masturbation suscite encore de nombreuses questions – en particulier au sein du couple. Est-elle une pratique sexuelle à part entière? Une infidélité? Compatible avec la vie de couple? Prise en compte dans les fréquences sexuelles? À chacune sa vision du plaisir solitaire.

Le couple est souvent synonyme de fusion entre la sexualité et amour. Pour Ginette, 45 ans, c’est « vivre à deux toutes ces sphères dans l’harmonie la plus totale. La sexualité oui, mais pour exprimer l’amour. » Il peut être difficile de croire que la sexualité est possible sans l’autre, mais l’amoureuse ne peut pas toujours répondre à tous les besoins sexuels et émotionnels. Les partenaires sont uniques et ont des besoins et des envies différents qui ne sont pas toujours sur une même longueur d’onde. Karine, 32 ans, souligne : « J’ai beaucoup plus de désir sexuel que ma blonde et la masturbation répond à mes besoins. » De plus, la sexualité ne se limite pas au simple fait d’avoir des relations sexuelles avec sa partenaire. Les sentiments amoureux, les fantasmes, l’érotisme ainsi qu’une multitude d’éléments viennent enrichir l’univers sexuel de chacune.

Quels sont les impacts sur le couple?

Au sein du couple, la masturbation amène parfois à s’interroger sur la véracité de l’amour que les partenaires se portent. Martine, 23 ans, explique : « J’ai beaucoup de difficulté à comprendre pourquoi ma blonde se masturbe, j’ai toujours l’impression d’être insuffisante, surtout lorsqu’elle le fait à côté de moi avant de dormir. » Dans ce cas, la sexualité est perçue comme une preuve d’amour. Toutefois, le désir étant généralement inégal, pas facile de satisfaire la libido de chacune à tous les coups. Et cela peut créer des frustrations et des incompréhensions.

Pourquoi se masturber?

Dans la société, la masturbation est souvent associée à un acte sexuel qui répond à un besoin sexuel et génital, dont l’issue espérée est l’orgasme. Elle peut également jouer un rôle de substitution ou de compensation à l’absence de relation sexuelle d’une célibataire. Charlotte explique : « Je ne vois pas l’intérêt quand je suis avec ma blonde. Pour moi, la sexualité c’est une affaire de couple. »

Cependant, l’orgasme ne sert pas exclusivement à obtenir du plaisir. On lui attribue des bienfaits physiologiques tels que des effets antistress, anticancer, antidouleur et bon pour le cœur. De plus, lors de l’orgasme, plusieurs hormones sécrétées dans le cerveau, comme la dopamine, créent une sensation de bien-être.

Ceci dit, pour arriver à l’orgasme, il faut créer des tensions corporelles afin d’augmenter l’excitation vers le point de non-retour. Lorsque les tensions, qui peuvent être plus ou moins fortes, sont relâchées, une sensation de détente peut subvenir. Kim mentionne : « j’adore faire ça quand je suis stressée, ça m’aide beaucoup à relaxer ». En plus de la relaxation, elle peut aussi aider à dormir.

Par contre, si la masturbation devient la seule sexualité ou devient problématique dans le couple, il peut être bon de se questionner. Il ne faut pas oublier qu’il est profitable de discuter des malaises et des inconforts pour arriver à se comprendre.

À la découverte…

Toute relation est différente et chaque corps l’est tout autant. Les partenaires sont souvent dans la découverte de l’autre corps et peuvent explorer ensemble ce qu’elles aiment comme pratiques sexuelles. Mais la masturbation peut aussi être un bon moyen de connaître son anatomie, de découvrir ses préférences sexuelles et de comprendre les rouages de l’orgasme. Ceci dit, cela ne garantit pas d’être « une déesse du sexe », car plusieurs autres éléments peuvent venir influencer la perception de la sexualité, tels que les connaissances, les valeurs, les croyances et les idéologies. Pour certaines, la masturbation est vécue comme de l’infidélité et pour d’autres comme preuve d’une bonne santé sexuelle.

Jardin secret et fantasmes…

Pour certaines, comme Amélie, la masturbation est « une liberté pour soi! Un moment où je peux vivre tous mes fantasmes possibles et imaginables. Je n’ai pas besoin de réaliser ces fantasmes avec ma blonde ou dans la réalité parce qu’ils sont parfaits dans ma tête. » Les désirs fantasmatiques de chacune peuvent faire partie d’un jardin secret et la masturbation est un moyen pour les concrétiser.

La Masturbation, une activité solitaire?

Il ne faut pas oublier que cela peut aussi se faire à deux, par exemple, une à côté de l’autre. Mais est-ce la même chose? Pour certaines, c’est un moment d’intimité avec soi qui ne se partage pas et qui peut même être gênant à partager. Pour d’autres, c’est une belle façon de montrer comment elles aimeraient être touchées.

Finalement, la masturbation est une variable comme une autre des possibilités sexuelles et il découle d’un choix personnel de la pratiquer ou non, car il n’existe pas de formule idéale pour arriver à une sexualité épanouie. Et vous, qu’est-ce que vous en pensez de la masturbation en couple?

Par Marjolaine Landry

Les noms cités des personnes citées ont été modifiés.

Transition de vie

Quand gagner en liberté rime avec la perte d’une précieuse partie de son identité. Récemment, je déambulais dans une boutique de vêtements de Toronto où les...

LSTW au festival The Dinah à Palm Springs

La semaine prochaine, une partie de l’équipe créative de LSTW, ainsi que des amies de longue date de l’organisation, seront à Palm...

Tous les éditoriaux